Revenir à la liste des articles

Un projet : Scanne ta plage…

Des micro-déchets sur les plages causant de Macro-dégâts

Salut ami.e.s lecteur.rice.s ! Vous l’attendiez depuis longtemps, l’article sur notre fameux projet Scanne ta plage est enfin en ligne ! Nous vous souhaitons une excellente lecture ! 

Le contexte de pollution des Plages

Parce que nous n’avons pas fait joujou dans le sable pour le simple plaisir d’être au contact de la nature, sur une douce musique d’ambiance océane, il est important de recontextualiser notre étude pour en cerner les enjeux. Quelles sont les raisons qui nous ont amenés à imaginer ce projet ?

Des micro-déchets sur les plages causant de Macro-dégâts

C’est quoi des micro-déchets ? 

Ce sont de tout petits déchets. Petits oui, mais tout aussi nuisibles pour l’environnement que les plus gros. Ils ne sont pas toujours visibles à l’œil nu puisqu’ils proviennent de la fragmentation de morceaux de plastique sous l’action de certains micro-organismes, des rayons du soleil, du sel, ou encore des nombreux mouvements de l’eau. Ils peuvent également résulter de la perte de microparticules de plastique lors du transport de matières premières nécessaires à l’industrie.

Quels dangers à grande échelle ?

Ces micro-déchets se retrouvent malheureusement trop souvent dans les océans ou encore sur les littoraux. Ils risquent ensuite d’être ingérés par les poissons et autres mammifères marins, voire par des oiseaux de mer. Ils mettent alors leur santé et leur vie en danger.  

Pas besoin donc de vous faire un dessin, ce n’est plus un secret pour grand monde : les micro-déchets sont tout autant une menace pour la biodiversité et pour notre planète que les plus grands. Le grand lauréat des pires déchets que nous produisons reste le plastique. En effet, d’après National Geographic, sur les 7 Milliards de tonnes de plastiques produites par l’humanité depuis 2015, 73% ont été accumulées dans des décharges ou dans la nature. C’est donc près des 3⁄4 de la production totale qui ne serait pas recyclée car à usage unique !  La durée de vie d’un plastique variant entre 450 ans et l’infini, nous vous laissons imaginer l’impact et les conséquences de ce fléau invisible sur lequel vous vous étalerez de tout votre long après une rude session de surf.

Une responsabilité civile envers la faune et la flore

En tant que membres de Coz I Surf Defender et, co-locataires de la planète Terre, nous nous devions d’agir !

UN DEVOIR DE FAIRE NOTRE PART SUR LES PLAGES LOCALES

Nous sommes fiers de nos plages régionales : selon le Lonely Planet le littoral du sud-ouest de la France possèderait les dernières côtes sauvages du pays ! 

Cependant, selon le livre Public Waste and Recycling, bien que certaines plages se révèlent être de vraies décharges à ciel ouvert, la pollution majoritaire n’est pas visible. C’est sous les quelques premiers centimètres de sable que se dévoile à nos yeux cette micro-pollution causant de Macro-conséquences sur l’environnement. Comme partout ailleurs, dans le sable de notre beau littoral néo-aquitain, il est possible de retrouver des déchets parfois bien surprenants. 

C’est donc pour répondre à cette problématique que nous avons imaginé le projet Scanne ta plage. Nous voulions faire notre part, au moins à notre échelle. 

Une idée : Scanner les plages locales

Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore entendu parler de notre super projet, voici un petit rappel.

Une ballade à la PLAGE, une idée, la naissance d'un projet

C’est en écumant les plages, que nous est venue l’idée du projet Scanne ta plage. Une idée toute simple : mettre en lumière, quantifier et cartographier les micro-plastiques dans le Sud-Ouest. Tout cela dans l’optique de préciser le problème, d’optimiser les événements de collecte, de sensibiliser et d’avoir un support de travail pour combattre efficacement ce fléau. Nous avons donc réalisé un échantillonnage du sable de 19 plages du Sud-Ouest de la Nouvelle Aquitaine. Entre avril 2019 et février 2020 nous avons ainsi analysé les micro-déchets récoltés, de moins de 5 mm

UN PROJET AVEC DES OBJECTIFS ET UNE CONCEPTION EN LONGUE VUE​

Scanne ta plage, est un projet de fond. Il va au-delà du simple fait d’effectuer un Scan de la composition des plages locales que nous foulons avant de nous jeter à l’eau avec nos planches. C’est l’équivalent donc, de la longue et fastidieuse préparation physique pour le marathon vers une horizon sans pollution (ni des plages, ni des océans) !

Lorsque ce projet a été élaboré, nous avions une vision d’ensemble. 

Tamiser le sable de ces plages, en prélever les micro-déchets, pour ensuite les classer : cela ne représente en effet qu’une seule partie d’un projet en triptyque. 

Par la suite, nous avons pu réaliser une cartographie des plages les plus touchées sur le littoral aquitain. Nous avons aussi pu mettre en relation nos résultats avec des facteurs locaux, tels que l’urbanisation. 

La dernière étape du projet Scanne ta plage : utiliser les résultats de l’étude et leur interprétation afin de sensibiliser et former les citoyens de demain à des attitudes éco-responsables. 

LES POSTULATS IMAGINÉS À LA BASE DU PROJET ​SCANNE TA PLAGE

3 hypothèses ont été émises au départ :

HYPOTHÈSE NUMÉRO 1 :

La pollution d’une plage dépend de l’environnement à proximité.

Plus le tourisme et l’urbanisation d’une plage seront développés, plus le taux de micro-plastiques observé dans l’échantillon de cette plage sera élevé.

HYPOTHÈSE NUMÉRO 2 :

La pollution observée varie en fonction de la proximité de la zone de plage étudiée avec celle, constituant la limite avec l’eau. 

Plus l’échantillon observé sera récolté dans une strate proche du bord de l’eau, plus le taux de micro-plastiques observé dans l’échantillon sera élevé du fait des marées (causant l’enfouissement et le lessivage des déchets). 

HYPOTHÈSE NUMÉRO 3 :

La pollution d’une plage est liée soit à un gradient, soit à des zones ponctuelles et sans lien logique.

Un gradient est un dégradé d’intensité ayant une explication logique. Dans le cas présent, cela signifie que nous observerons à la suite des résultats obtenus : 

– ou bien, une corrélation entre les différents échantillons de plages en fonction d’un dégradé s’expliquant par une seule et même cause (exemple : rejet de produits polluant d’une usine). 

– ou alors, différents « spots » de pollution n’ayant aucune relation les uns avec les autres car s’expliquant par des causes distinctes.

La concrétisation du projet scanne ta plage

Pour tous.tes les curieux.ses et scientifiques en herbe souhaitant connaître les détails de la réalisation du projet Scanne ta plage, nous allons désormais nous intéresser aux trois grandes étapes de cette étude.

Étape 1 : échantillonnage des 19 plages de la côte aquitaine

AVEC QUEL matÉriel ?

Tout simplement des cerceaux, quelques bocaux en verre, des tamis et une bonne dose de motivation !

Quels critères de choix pour ces 19 plages ?

En fonction de leur accessibilité, leur granulométrie et leur position géographique. 

L’idée était d’obtenir un échantillon, d’une vingtaine de plages, qui soit diversifié. Il fallait à la fois des plages sauvages, d’autres peu urbanisées, mais aussi quelques-unes très urbanisées ! Cet échantillon devait également être facilement étudiable et, couvrant le littoral aquitain de manière homogène.

QUELLE MÉThode utilisée ?

Chaque plage a été, dans la mesure du possible, échantillonnée de la même manière : dans les mêmes conditions de marées (lors de coefficients de marée inférieurs à 90) et, selon le protocole suivant. 

Océan

En quelques mots, sur chaque plage, au minimum une vingtaine de cerceaux ont été positionnés comme sur le schéma ci-dessus. Chaque cerceau a ensuite été tamisé sur toute sa surface, sur les dix premiers centimètres, et cela grâce à des tamis de maille 0,65 mm. Les résidus non passés au travers du tamis étaient conservés dans des bocaux afin d’être ultérieurement analysés.

Étape 2 : analyse des échantillons des 19 plages au labo

La phase de terrain ainsi réalisée, nous avons ensuite analysé le contenu de chaque bocal en laboratoire. Les micro-plastiques ont premièrement été extraits à l’aide des loupes binoculaires. Nous avons ensuite noté leur taille et leur nature (fragment, fibre ou bille), pesé les déchets issus de chaque strate afin de pouvoir les classer par strate et type de déchet dans une base de données.

QUELLEs informations retirées ?

Quelles informations retirées ? Après ces observations faites, il a été possible d’obtenir un nombre, ainsi qu’une masse, de déchets au mètre carré. L’objectif était d’établir un classement des plages de la moins polluée à la plus polluée.

Afin de mettre en relation le taux de micro-plastiques et l’urbanisation des plages, un indice multicritère d’urbanisation (aussi appelé IMU) a été créé. Cet indice prend en compte la population municipale près de la plage en question, le nombre d’habitants en été, la superficie urbanisée, la présence de commerces sur le front de mer, ainsi que la distance de celle-ci avec les grands axes routiers. 

Divers tests ont ensuite été réalisés (celui de Pearson, ou encore celui des moyennes de Student pour les connaisseurs…) afin d’interpréter les résultats précédemment déduits des observations de Scanne ta plage. 

Enfin, une cartographie du littoral prenant en compte les 19 plages a été établie. 

Étape 3 : interprétation, classification et cartographie des plages

Pour en savoir plus, rendez-vous le 20 janvier à 10h ! Oui, nous vous laissons une nouvelle fois sur votre faim… 

Vous vouliez découvrir les résultats de Scanne ta plage ? Ce ne sera pas pour cette fois mais, promis, l’attente n’est plus que de courte durée ! 

Les résultats seront enfin publiés, avec leurs interprétations ainsi que les réponses aux trois hypothèses de base, dans le prochain article ! 

Encore un  tout petit peu de patience ! Ces résultats, vous les attendez comme on attends la bonne vague lors d’une session. Le plaisir n’est que légèrement repoussé, et c’est pour encore mieux en profiter ! 

pexels-matt-hardy-1533729

POUR ÊTRE INFORMÉ DE LA PUBLICATION DES RÉSULTATS DE SCANNE TA PLAGE, INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER ! 👇🏼

En attendant, voici un résumé du projet Scanne ta plage en images… 

Nos derniers articles

Coz I surf x Robin Poulard : des éco boards en bois (Pt.2)

Coz I surf x Robin Poulard : des éco boards en bois (Pt.2)

14 juillet 2021

Lire la suite

Robin Poulard : des éco-boards en bois (Pt.1)

Robin Poulard : des éco-boards en bois (Pt.1)

25 mai 2021

“Aujourd’hui, dans un monde où les objectifs environnementaux prennent une place de plus en plus importante, la société cherche sans cesse des alternatives toujours plus durables qui vont permettre de répondre à ces enjeux.” nous dit Robin Poulard. C'est la raison pour laquelle il a imaginé une solution durable : revenir aux bases tout en innovant, avec les éco-boards en bois. Alors ? Curieux.se.s d'en savoir plus ? Lire la suite

...Scanne ta plage : Les résultats

...Scanne ta plage : Les résultats

20 janvier 2021

Les résultats de Scanne ta plage sont enfin arrivés ! Après avoir écumé 19 de nos belles plages régionales, au bout d'exactement 173,36 m2 de parcelles de sable tamisées, nous avons prélevé au total 4 450 micro-déchets. En moyenne, cela représente 26 micro-déchets au m2 dans le sable de nos plages d'Aquitaine ! Lire la suite