Revenir à la liste des articles

Robin Poulard : des éco-boards en bois (Pt.1)

Hello amis riders et autres curieux.se.s de la mer ! Vous souhaitez profiter de votre sport favori tout en respectant notre biodiversité ? 

Ça tombe bien, nous vous proposons aujourd’hui de réelles alternatives, portées par le shaper Robin Poulard.

Dans cet article, il nous parle des différentes possibilités écologiques pour construire votre planche, améliorer sa performance, s’occuper de son entretien… le tout par le biais de Iconic Wood Surf, son atelier de création de planche. 

Sans plus attendre, nous vous laissons voguer sur la première partie de cet article !

“Aujourd’hui, dans un monde où les objectifs environnementaux prennent une place de plus en plus importante, la société cherche sans cesse des alternatives toujours plus durables qui vont permettre de répondre à ces enjeux.”
Capture d’écran 2021-05-22 à 19.17.25
Robin Poulard
Eco-Shaper

Depuis 2019, Robin réfléchit à de nouvelles alternatives aux planches de surf communes. 

Son objectif : éviter le pain de mousse polyuréthane ou polystyrène ; deux matériaux qui ont un impact conséquent sur l’environnement, dû à leur fabrication industrielle. 

“Pour réduire cela et protéger notre vaste terrain de jeu, nous nous devons de trouver des solutions plus durables.”
Nous explique Robin.

Les éco-boards sont une de ces solutions. Elles comprennent des matériaux alternatifs comme du liège, des pains de mousse recyclée… Cependant, l’un d’eux retient tout particulièrement notre attention… et c’est le bois !

Serait-il alors possible de révolutionner ces planches lourdes et peu maniables, en un objet de glisse éco-responsable ? Pour répondre à ça, Robin a éclairci pour nous, quelques zones d’ombres.

Découvrez son site web juste ici ! 👉

Quels matériaux pour la fabrication d’un surf en bois ?

Vous l’aurez compris une planche de surf en bois est majoritairement composée… de bois

Mais quelle essence de bois est-il possible d’utiliser ?

  • Le peuplier : Cette essence est souvent utilisée en contreplaqué pour faire la structure de la planche, elle possède un excellent rapport poids/résistance mécanique. 
  • Le balsa : Avec une densité de 0,14 (140 kg/m3), c’est le bois le plus léger au monde. Il est utilisé pour former le pont (la face supérieure) et la carène (la face inférieure) C’est le bois par excellence pour obtenir des planches légères et performantes.
  • Le paulownia : L’une des essences la plus utilisée pour la fabrication de surf en bois, elle permet d’obtenir des surfs sans stratification, ce qui permet de meilleures capacités d’étanchéité et de résistance. Un simple vernissage suffit.
  • Le red cedar : Ce bois originaire d’Amérique du Nord est parfois utilisé pour la fabrication du pont et de la carène. Avec un aspect plus rouge, il donne plus de densité à la planche, en contrepartie, il offre une résistance supérieure.

Il existe aussi d’autres essences comme le pin ou le douglas… mais ces bois sont plus lourds, ce qui a un impact sur le poids final de la planche.

Pour finaliser la planche, il faut bien sûr assembler ces éléments entre eux. La colle résistante à l’eau fait alors son entrée. Elle est très utilisée dans le monde nautique, ou pour la fabrication de bateaux. Au final, elle représente un peu moins de 9% du poids final de la planche.

Enfin, pour être durable, une planche de surf en bois doit toujours être protégée de l’eau salée. Selon les essences, un vernis ou une stratification à la fibre de lin peut alors être appliquée.

Comment est fabriquée une planche de surf en bois ?

Il existe en fait deux méthodes principales :

  • La première, la méthode « Chambered » : elle consiste à coller des planches de bois massif préalablement creusées pour alléger la planche. Le bémol, ces planches sont lourdes, ce qui rend la méthode peu utilisée.
  • Il y a ensuite la méthode « hollow », beaucoup plus utilisée aujourd’hui puisqu’elle permet d’obtenir des performances très proches des planches dites « classiques ». 

Mais quelle est la recette secrète ?

Elle offre une excellente résistance grâce à une structure alvéolaire sur laquelle sont collés des panneaux de bois cette fois, légers, pour former le pont(1) et la carène(2) de la planche. Les rails quant à eux, sont constitués de rangées de baguettes de bois sur toute la longueur de la planche. 

Le petit plus : cette conception permet un large choix de textures et design selon les différentes essences de bois. C’est donc l’alternative parfaite pour custom naturellement vos planches !

(1)Pont : Pont ou deck, correspond au-dessus de la planche.

(2)Carène : Carène ou bottom, correspond au-dessous de la planche.

Vous l’aurez donc compris, il existe un tas d’alternatives pour créer votre planche de manière éco-durable.

Après avoir vu ensemble les diverses essences de bois utilisées pour confectionner votre éco-board, ou encore les méthodes de fabrication, nous allons maintenant attaquer le vif du sujet : la vie de la planche. 

Comment est-elle créée étape par étape, quels sont les enjeux et les conséquences sur ses performances, comment en prendre soin… Nous vous donnons donc rendez-vous d’ici quelques jours pour répondre à toutes ces questions ! 

En attendant, n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour ne rien louper de nos actualités.

Nos derniers articles

Coz I surf x Robin Poulard : des éco boards en bois (Pt.2)

Coz I surf x Robin Poulard : des éco boards en bois (Pt.2)

14 juillet 2021

Lire la suite

Robin Poulard : des éco-boards en bois (Pt.1)

Robin Poulard : des éco-boards en bois (Pt.1)

25 mai 2021

“Aujourd’hui, dans un monde où les objectifs environnementaux prennent une place de plus en plus importante, la société cherche sans cesse des alternatives toujours plus durables qui vont permettre de répondre à ces enjeux.” nous dit Robin Poulard. C'est la raison pour laquelle il a imaginé une solution durable : revenir aux bases tout en innovant, avec les éco-boards en bois. Alors ? Curieux.se.s d'en savoir plus ? Lire la suite

...Scanne ta plage : Les résultats

...Scanne ta plage : Les résultats

20 janvier 2021

Les résultats de Scanne ta plage sont enfin arrivés ! Après avoir écumé 19 de nos belles plages régionales, au bout d'exactement 173,36 m2 de parcelles de sable tamisées, nous avons prélevé au total 4 450 micro-déchets. En moyenne, cela représente 26 micro-déchets au m2 dans le sable de nos plages d'Aquitaine ! Lire la suite