Revenir à la liste des articles

Le top 5 de nos habitudes qui polluent la planète et que l’on ignore complètement ! La 5eme va vous faire halluciner !

Le top 5 de nos habitudes qui polluent la planète et que l’on ignore complètement ! La 5 eme va vous faire halluciner !

5. Les vêtements de sport

Photo : Parker Burchfield

Ces objets que l’on utilise régulièrement font parti des grands polluants qu’on ne soupçonne pas ! L’industrie textile est déjà la deuxième plus polluante au monde. Et la conception des vêtements de sport y est pour quelque chose. Ils sont chargés en composants chimiques (comme le PFC), très polluants mais surtout très volatiles.

Tu vois toutes les fibres issues de ta veste imperméable qui restent derrière ton passage ? C’est de la pollution !

4. Manger de la viande

 

Photo : Lukas Budimaier

Sais-tu que 18% des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont dues à l’élevage ? C’est plus que le secteur du transport et la circulation. Pour élever ces animaux qui finissent dans ton assiette, il faudra consommer 10% de nos réserves d’eau douce ! La production de soja et de céréales qui servent à nourrir le bétail exige de grandes quantités d’eau.

Adopter des repas végétariens un jour par semaine, c’est un petit geste à la fois écologique et santé qui peut avoir un gros impact.

3. Se brosser les dents ou se faire un gommage

 

Photo : Karla Alexander

Les micro-billes contenues dans les produits exfoliants et certains dentifrices sont de vraies polluantes pour les océans ! Ces petites billes qui « nettoient » tes peaux mortes ou ton tartre sont en fait des petits bouts de plastique. Tellement petits que tu les avales, et tu les rejètes dans les toilettes (non l’homme ne digère pas le plastique). Depuis tes toilettes et ta douche, elles suivent le chemin des égouts, des stations d’épuration, et… des océans !

En Europe, chaque jour, entre 2000 et 8000 tonnes de micro-billes sont données gracieusement à nos amis les poissons…

2. Manger du sucre

Photo : sylvanus-urban

Selon une étude du WWF, le sucre est l’une des cultures les plus nocives pour la planète. En détruisant des habitats riches en vie animale, végétale et en insectes, le sucre serait la plantation qui détruit le plus de biodiversité dans le monde. En plus de son utilisation intensive d’eau et de pesticides, la culture de la canne à sucre ou de la betterave à sucre provoque aussi une forte érosion des sols. Elle contribue à appauvrir le sol au point qu’en Papouasie Nouvelle Guinée par exemple, les sols utilisés pour cultiver de la canne à sucre ont perdu 40% de leur teneur en carbone organique…

Carbone qui se retrouve dans l’atmosphère et contribue au réchauffement climatique !

1. Envoyer des mails et Faire une recherche Google

Photo :Damian Zaleski

Aussi incroyable que cela puisse paraître, poster un e-mail équivaut à laisser une lampe allumée pendant une heure. Et environ 2 115 000 mails sont envoyés dans le monde, par seconde. Je te laisse faire le calcul !

Aussi, pour faire une recherche Google, nous utilisons indirectement tout plein de data center qui chauffent H24 et qui ont besoin d’être en permanence refroidis. Un léger soucis qui coûte très cher en énergie pour la firm Google.

Nos derniers articles

Collecte pour sauver des Koalas.

Collecte pour sauver des Koalas.

9 janvier 2020

L'Australie a besoin de notre aide plus que jamais ! L'association Coz I Surf, par le biais de son président (Julien), va se rendre en Australie en Février. L’occasion pour elle de remettre en mains propres les fonds récoltés... Lire la suite

Coz I Surf recrute !

Coz I Surf recrute !

15 décembre 2019

Nous avons besoin de votre aide... Help us ! Si vous êtes amoureux des océans et que vous souhaitez protéger les environnements maritimes. Si vous aimez le surf, les voyages et vivre des aventures hors du commun, ce poste est fait pour vous. Lire la suite

dolphin rescue !

dolphin rescue !

11 décembre 2019

Nous étions sur la plage des Horizons au Cap Ferret le mercredi 20 Novembre pour la suite du projet Scanne Ta Plage, lorsqu'un dauphin commun à bec court (Delphinus delphis) s'est échoué sur le sable. Lire la suite